L’encadrement pour sublimer une oeuvre - Atelier Claire Deprez
ArtistesEncadrement et finitionFine artTirage photo

L’encadrement pour sublimer une oeuvre

By 11 mai 2022 No Comments
Encadrement Galerie

L’encadrement : la dernière touche pour sublimer une oeuvre

Le type d’encadrement et de finition – parfois même le choix de ne pas encadrer une œuvre d’art – traduit l’interprétation personnelle que l’on en fait. Caisse américaine, contrecollage sur Dibond, vitrine, Diasec… Les possibilités sont très variées.

Sans cadre ni bord : le contrecollage sur Dibond

Le tirage d’art est directement collé sur un support et exposé à nu, sans verre.
Ainsi, l’œuvre s’exprime à l’état brut, sans interférence visuelle. La beauté du tirage, la texture du papier et le « plein bord », sans cadre pour délimiter les espaces, suffisent à la mettre en valeur, directement au sortir de l’Atelier.

Dans certaines situation, pour éviter qu’elle ne s’abîme avec le temps, nous recommandons de la protéger avec un laminat (fine pellicule de protection).

« Plein bord » et finition moderne : le Diasec

Dans le même ordre d’idées que le contrecollage Dibond, le Diasec offre un rendu plus moderne : contrecollée sur un support métallique, l’œuvre est recouverte par contact aqueux par un Plexiglas. Cette technique, bien différente du plexi-collage, est de très haute facture, ce qui justifie son prix. Elle est particulièrement recommandée pour les environnements humides comme les salles de bain ou des centres de wellness. 

Le Diasec et le contrecollage Dibond demandent tous deux un système d’accroche sur profilé aluminium fixé au dos, à quelques centimètres du bord. L’œuvre ainsi décollée du mur semble suspendue.

Cadre et contrecollage : la caisse américaine

La caisse américaine est particulièrement prisée par les galeries d’art photographique. Elle sublime également très bien les toiles de peintre.

On parle également de Boîte US ou Caisse US

Cette option consiste à contrecoller le tirage d’art sur un support rigide, souvent un Dibond, et à le placer dans un encadrement sans qu’il touche le fond ni les bords.
L’œuvre semble flotter et garde toute sa superbe. Il est judicieux de travailler avec un encadreur ou un atelier spécialisé dans les caisses américaines pour se faire conseiller sur le choix des matières (aluminium, bois), des épaisseurs et des profondeurs. Rien n’est laissé au hasard

Cadre, avec ou sans passe-partout : l’encadrement galerie (EG)

C’est l’encadrement le plus répandu, c’est pourquoi on le trouve partout, avec l’inconvénient que les cadres vendus en grande surface sont souvent de piètre qualité.

A l’Atelier, nous sélectionnons les moulures, la plupart du temps en bois, auprès de partenaires locaux ou régionaux. Pour les petits formats, nous recommandons d’ajouter une passe-partout (dit «Marie-Louise»), cette pièce de carton à fenêtre que l’on intercale entre l’œuvre et le verre.

Le passe-partout protège le tirage d’art du contact du verre et le laisse «respirer» dans son cadre. L’encadrement galerie offre énormément de possibilités intemporelles.  

Comme au musée : l’encadrement vitrine

Pour mettre en valeur et protéger certaines œuvres d’art, comme des «belles feuilles» ou des «feuilles à bord frangé», il est intéressant d’ajouter une protection en verre.

Placée dans le fond de la vitrine sur un support neutre et sans passe-partout, l’œuvre semble légère et précieuse comme un bijou dans son écrin.

Musée, Anti-Reflet, clair : le verre dans tous ses états

Les œuvres d’art particulièrement fragiles devront impérativement être protégées d’un verre. Le choix du verre rehausse lui aussi la beauté d’un tirage d’art. Il est déterminé en fonction du lieu où les œuvres sont exposées, que ce soit dans un musée, une galerie ou une maison :

  •   le verre clair, protection standard très répandue, présente l’avantage d’être peu onéreux. L’inconvénient est qu’il protège peu des UV et n’évite pas les reflets
  •   le verre AR ou Anti-Reflet filtre les UV (plus ou moins à 60%) et diminue les reflets grâce à un traitement spécial. Cette option haut de gamme est recommandée dans les lieux lumineux (lumière naturelle ou artificielle).
  •   le verre Musée présente à la fois l’avantage anti-reflet et une filtration des UV (à 99%). Plus onéreux, il respecte incontestablement la beauté de l’œuvre et évite le jaunissement du papier, la décoloration ou la dégradation des pigments et couleurs.

 Au-delà des recommandations et critères objectifs, ce qui importe dans le choix de l’encadrement et de la finition pour une œuvre d’art, c’est le ressenti de l’acquéreur ou de l’artiste lui-même.

L’impression Fine Art et l’encadrement est notre métier, un métier que nous exerçons avec cœur et un regard aguerri depuis plus de 10 ans. Contactez-nous, nous vous conseillons avec bonheur et professionnalisme.

Encadrer votre œuvre vous séduit?

Prenez contact avec nous et nous nous ferons un plaisir de concrétiser votre projet.

Tu préfères les messages? Messenger™ – Whatsapp™ – Instagram – Telegram

l’émail? contact@clairedeprez.be ou via la page contact

ou le tel? 0032 495 574 506